dimanche 12 mars 2017

Un jour à la fois hein?


«... Curieusement, l’excitation anticipée du départ prochain se trouve emberlificotée dans une 
tonne et demie de peurs irraisonnées. 
Rien de surprenant, c’est tellement-drôlement moi!

Malgré les fructueuses recherches afin de trouver places où loger à la manière des jeunes
chaque jour entraîne son lot de nouvelles interrogations...

«....Vais-je savoir disposer de mon cellulaire sans revenir avec une facture salée?
Est-ce que j’ai bien fait de choisir AirBNB?
Comment vais-je avertir les futurs hébergeurs de mon arrivée?
Est-ce que tout ira bien? 
Vais-je pouvoir traverser la frontière avec mon sirop d’érable?
Qu’est-ce que je pourrais bien apporter comme cadeau d’hôte?
Ai-je pensé à tout?
Dois-je débuter mes valises tout de suite?
Est-ce que Madge* sera suffisamment à jour pour bien me guider?...»

Et j’en passe, et j’en passe... Heureusement, j’ai commencé les quarts de nuit... 
J’essaie de régler quelques questionnements, nuit de rien... 
Hummm... Pas certaine que ça m’aide vraiment. 
Je devrai bien finir par faire mien, ce fameux «un jour à la fois»... 

... Comme me l’a, si sagement, suggéré mon Grand!...»

Mon Amie de road trip, Madge Magellan!
"L'itinéraire", Amos, mars 2017

4 commentaires:

Le factotum a dit...

Eh oui, un jour à la fois. Je me souviens de mon voyage extraordinaire au Pérou où pendant un mois avec ma douce et notre sac à dos, nous avons parcouru les deux Cordillères des Andes en autocar, un grand luxe.
Lorsqu'on ne pouvait se déplacer à cause des horaires non-conformes à nos déplacements, on se permettait une journée de visite de plus pour en apprendre plus.
L'hébergement se faisait au jour le jour sans contrainte.
C'est ce que je vous souhaite, à vous et votre compagne de voyage.

Zoreilles a dit...

Je t'écoute comme j'écoute aussi notre Factotum, et nos amis qui voyagent et s'émerveillent de tout, s'adaptent aux situations et aux personnes rencontrées, où chaque petit obstacle ou changement au programme devient un tremplin pour aller vers autre chose de surprenant ou de fascinant et finalement, le secret se trouve dans leur façon d'être et d'aller vers les autres. Ils ont compris que mieux on s'organise, mieux ce sera pour ensuite s'ouvrir à tout ce qui pourrait arriver au long du parcours.

Je sens ta fébrilité, c'est excitant, ça promet!

Sylvie Dénommé a dit...

M. Le Factotum, de mon côté, je me suis assurée de réserver un endroit pour loger à l'avance... Espérons que la température sera clémente et me laissera franchir les villes une à une, dans le Temps prévu.
J'aurais bien aimé voyager avec quelqu'un d'autre que Madge, croyez-moi. Madge est jasante, mais répète sensiblement toujours les mêmes propos. Ça devient ennuyant à la longue!!!
On se revoit fin avril! ;-)
p.s. un beau bonjour à Mme Votre Épouse!

Sylvie Dénommé a dit...

Zoreilles, mon côté perfectionniste et insécure, en plus de l'obsessive compulsion, m'amène vers d'autres lieux... d'avance!!!!
Mais bon, je me parle, tente de me raisonner et d'adopter la pensée que tu mentionnes.Je m'adapterai au fil des kilomètres et des milles...
On reprendra nos échanges fin avril.
D'ici là, profites bien des chauds rayons de mars et du doux retrait des cristaux blancs au fil du printemps...
Bisous xoxoxo

Qui suis-je ?

Ma photo
Ex-Kuujjuamiut, Abitibi, Canada
Angélique, perfectionniste- approximative, douce mais impatiente...

Archives du blogue