dimanche 28 août 2016

Eh oui : je repars!



« Je donnerais ma main à couper que d’ici à trois semaines (15 août au 7 sept.) tu te seras débarrassé du gros bagage émotionnel que tu traînes depuis trop longtemps, Capricorne. Ton pas lourd et pesant laissera alors place à une flânerie joyeuse et insouciante. Si j’en suis aussi certain, c’est parce que j’ai décelé un changement de ton dans l’une de tes voix intérieures les plus bavardes. Au lieu de s’acharner à te rappeler les mille et une corvées auxquelles tu te refuses, elle semble s’être adoucie : voici qu’elle t’engage maintenant à te lancer à corps perdu dans de belles et grisantes aventures. » Rob Brezsny

« La vie est une route qui court devant soi. On ne peut pas revenir en arrière et juste pleurer. » Margaret Burden*

Alors voilà! Je repars vers d’autres ailleurs. Consolez-vous : j’irai faire le plein de « grisantes aventures » que je m’amuserai, au retour, à vous raconter…

On se reparle vers le 8-9 septembre! 

Amitiés xoxoxo… »
**http://www.ledevoir.com/non-classe/478155/carnet-de-voyage-sur-la-route-quebec-labrador-des-femmes-des-hommes-et-des-icebergs
« La Vie est une longue route… », Vassan, août 2016

samedi 27 août 2016

Bon Voyage Jeune Homme!



« … Y’a des départs joyeux, y’en a des tristes. Y’en a même qui ne devraient jamais exister… 

Écoutez « Le mal de vivre » de Pierre Lapointe (cliquez sur le lien)


Voilà, c’est tout ce que je tenais à partager ce matin…

Une pensée vers toi, Jeune Homme, pour qui n’existait plus rien, que profond désespoir… 
Je peux comprendre… »

 « Ça ne prévient pas, ça arrive, ça vient de loin. Ça s’est promené de rive en rive, la gueule en coin. Puis un matin au réveil, c’est presque rien mais c’est là, ça vous ensommeille au creux des reins…

Le mal de vivre, le mal de vivre. Qu’il faut bien vivre, vaille que vivre.

On peut le mettre en bandoulière, ou comme un bijou à la main; Comme une fleur en boutonnière ou juste à la pointe du sein. C’est pas forcément la misère, c’est pas Valmy c’est pas Verdun, mais c’est les larmes aux paupières, au jour qui meurt au jour qui vient.

Le mal de vivre, le mal de vivre. Qu’il faut bien vivre, vaille que vivre.

Qu’on soit de Rome ou d’Amérique, qu’on soit de Londres ou de Pékin; qu’on soit d’Égypte ou bien d’Afrique, ou de la Porte St-Martin; on fait tous la même prière, on fait tous le même chemin; qu’il est long lorsqu’il faut le faire, avec son mal au creux des reins.

Ils ont beau vouloir nous comprendre, Ceux qui nous viennent les mains nues; nous ne voulons plus les entendre, on n’en peut pas, on n’en peut plus. ET tout seul dans le silence, d’une nuit qui n’en finit plus, voilà que soudain on y pense, à ceux qui n’en sont pas revenus…

Le mal de vivre, leur mal de vivre. Qu’ils devaient vivre, vaille que vivre.

… Et sans prévenir… ça arrive, ça vient de loin. Ça s’est promené de rive en rive, le rire en coin. Puis un matin au réveil, c’est presque rien mais c’est là, ça vous émerveille, au creux des reins.

La Joie de Vivre, la Joie de Vivre. Viens la Vivre, ta Joie de Vivre… »

Paroles et musique : Barbara   Interprété par Pierre Lapointe

« La paix est une création continue », Raymond Paincaré,
Lac Vert, juillet 2016

vendredi 26 août 2016

En avant, marche!



« … Dans la Vie, y’a parfois des trucs pour lesquels je laisse entière place à la procrastination. Heureusement, arrive toujours le jour où je finis par crier haut et fort « Assez! C’est assez! » 
Et là, je me bouge le popotin…

C’est ce qui est arrivé cette semaine. Sédentaire aguerrie depuis le début 2016, j’ai décidé un beau soir, de me mettre au pas. 
Dans tous les sens du mot!

J’ai rapproché mes espadrilles de la porte-patio et croyez-le ou non, je les ai enfilées ! Et comme avec moi, c’est toute-ou-pantoute, mardi, je n’ai fait qu’une courte déambulation parsemée de tergiversations.

Mercredi, j’ai récidivé plus sérieusement avec un 8.3km-de-ville avec l’Amie Lil. 

Jeudi, rechute : presque 5km aux Jeux du Jeudi, toujours avec Mentor Lil. On dirait bien que je suis repartie. 

Au fait... je me sens déjà beaucoup mieux!!! ;-)… »
« Prendre le droit chemin », Comté Bellechasse, juillet 2016

Qui suis-je ?

Ma photo
Ex-Kuujjuamiut, Abitibi, Canada
Angélique, perfectionniste- approximative, douce mais impatiente...

Archives du blogue