jeudi 31 décembre 2015

La dernière mais non la moindre



Ça y est! On y est! À cette dernière toute blanche et frigorifiée journée de l’année!
 
Je pourrais penser « déjà » ou « enfin », ce serait selon. Ce matin j’ai les idées embrouillées. Je ne sais plus quoi penser. Mauvaise dernière nuit…

Je voudrais faire une revue, me remémorer…

«… Janvier, ma fuite à Québec pour aller admirer béate, la performance de Véronic Dicaire et en profiter du coup pour faire connaissance avec La Pyramide… et Cheryl Witherspoon… 

… Penser à Février, à son Expo Habitation à Montréal. À Mars, au départ de mon Cher Méo pour le monde de l’Ailleurs, à l’activité « relookage » de la chambre de mon Tendre Neveu...

Avril ne fut pas en reste avec son voyage dans un Sarasota chaud et une Moi… malade… 

Mai débarqua avec ses deux virées expresses dans les Laurentides et à Montréal; alors que Juin me renversa avec sa traversée « bord en bord » du Canada en compagnie d’un sage et silencieux Wilson, d’une tente et de quelques mots d’anglais… Que de beaux paysages! Que de belles rencontres!...

Juillet arriva avec son déménagement, cette nouvelle « Maison version 2015 » telle que je l’avais voulue sur le tableau de visualisation 2015. Il en profita (Juillet…) pour me refiler une descente à Lantier, y voir une exposition de mini-maisons qui se poursuivit en un road trip au Lac à la Tortue...

Quand Août se pointa le bout du nez, se fut pour me voir rénover la salle à manger chez ma Jeune Sœur Chérie. Puis Septembre déroula ses couleurs et je pris encore une fois la route pour un road trip au Temps des citrouilles qui me fit jusqu’à traverser les lignes américaines.

Octobre fut sage avec ses retrouvailles des Copains-Copines de secondaire V et les nombreux allers-retours au SylÉmi pour faire la guerre aux souris.

Novembre se glissa subrepticement sous mes draps et un beau matin, je me retrouvai en plein Festival du cinéma international de l’Abitibi-Témiscamingue. Magique euphorie…

Quand Décembre gris se montra, oubliant sa neige, se fut pour me présenter sous un autre jour, une Connaissance de longue date. Un Ami… Un Ammm…

Qui sait ce que me réservera peut-être enfin, 2016???...»

… Finalement… Euhhh…

… S’agissait juste que je prenne le Temps de m’asseoir et de me mettre à pianoter pour que naisse ce texte qui met un point final à ce que fut pour moi, 2015.

Beau Bye Bye… Et peut-être… À Demain???…

Addenda : ce billet est le 288e partagé avec Vous en 2015…
"Jamais trop tard pour rêver...", Amos, janvier 2015


mercredi 30 décembre 2015

La lune, du bout de mes doigts



Je crois qu’aujourd’hui sera beau, bon, merveilleux; je crois que demain sera encore meilleur…
 
Je crois au bonheur, en la réalisation des rêves les plus fous, si je me donne la peine… d’y croire vraiment…

Je crois aux baisers qui se déposent doucement aux commissures des lèvres; je crois au fougueux désir sommeillant dans chaque Être humain…

Je crois en une clé enfouie au fond de moi, m’exposant sans retenue à ces douceurs inattendues, et ouvrant du coup mon cœur sur une autre page de Vie… 

Je crois en un Être suprême, fort et inspirant qui veille sur moi; je crois en la Vie et à ses coucous inopinés…

Finalement je crois…

… que si je n’avais jamais cru, je n’aurais jamais rien eu… Et surtout…

… Je n’aurais jamais imaginé pouvoir un jour tenir, la lune du bout de mes doigts… 
photo source: https://media.licdn.com/mpr/mpr/shrinknp_800_800/p/1/005/0a5/1f4/2e12458.jpg

mardi 29 décembre 2015

Comme un Ange dans la neige



« … J’étais plantée là, devant la fenêtre, les doigts déposés sur le clavier comme seule la pianiste-que-je-ne-suis-pas sait le faire. J’attendais… L’inspiration…
 
Je suivais des yeux, le vol plané presque horizontal des flocons en folie. Le Temps avait cette blancheur toute hivernale, cette curieuse légère « lourdeur » qu’on devinait, imprégnée du silence des jours étouffés…

La journée s’annonçait d’or et déjà douce, laissant présager un bloc de bonheur rempli d’amitiés et de rencontres.

Comme un Ange dans la neige…

Je repensai à Lova (prononcer « Louva »), qui, quelques jours auparavant, s’en était donnée à cœur joie, se laissant tomber sur cette nouvelle couverture froide, bougeant d’un lent battement, ses ailes imaginaires.

Son petit visage fendu d’un sourire jusqu’aux oreilles, donnait le ton au plaisir qu’elle avait à découvrir l’hiver québécois. La neige blanche tranchait sur sa peau brunit par des siècles de soleil ancestral…

 « Est-ce qu’on fait un bonhomme? » 

« Il faudra attendre que le soleil colle un peu la neige. »

Nous nous sommes plutôt amusées à lancer quelques molles boules difformes sur la clôture de bois. De son lointain Madagascar, elle n’avait jamais rien fait de pareil. Rien vu d’aussi différent…

N’est-ce pas là l’Esprit des Fêtes? Le grand bonheur de partager les petites joies de tous et chacun… »
« Mes Petits Chéris », Vassan, décembre 2015

Qui suis-je ?

Ma photo
Ex-Kuujjuamiut, Abitibi, Canada
Angélique, perfectionniste- approximative, douce mais impatiente...

Archives du blogue